Accueil > People > Influenceur

« Déjà une victime ivoirienne » : Camille Makosso réagit aux actes de violences commis par des supporters sénégalais après la défaite du Sénégal 

Stupéfié par les actes de violences de certains supporters sénégalais après la victoire de la Côte d'Ivoire, Camille Makosso a adressé un message à ces derniers responsables du décès d'un citoyen ivoirien au Sénégal.

Yvan Tounssi Ndjock
🕓 Modifié le
« Déjà une victime ivoirienne » : Camille Makosso réagit aux actes de violences commis par des supporters sénégalais après la défaite du Sénégal 
Résumé de l'article

👉🏾 Les supporters sénégalais ont eu des accès de colère envers les ivoiriens après la défaite du Sénégal face à la Côte d’Ivoire.

👉🏾 Le pasteur Camille Makosso met en garde le peuple sénégalais après ces actes de violence.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Alors que le peuple ivoirien commémorait la victoire des Éléphants à travers le monde, un évènement tragique est survenu. Ce lundi 29 janvier 2024, la Côte d’Ivoire affrontait le Sénégal au stade Charles Konan Banny à Yamoussoukro. Rendus à la fin du match, les ivoiriens ont battu l’équipe sénégalaise lors des tirs au but. Malheureusement, la victoire de ces derniers n’a clairement pas été appréciée par les supporters sénégalais qui se sont désormais attiré la foudre du Général Camille Makosso. En effet, l’influenceur a réagi aux actes violences et au décès d’un citoyen ivoirien survenu au Sénégal et perpétré par ses compatriotes.

Camille Makosso s’insurge suite au comportement des supporters sénégalais suite à la défaite du Sénégal

Dans une vidéo publiée ce 30 janvier 2024, Camille Makosso s’est insurgé contre les supporters sénégalais qui s’en sont pris aux ivoiriens et ont ôté la vie à l’un d’entre eux après la défaite du Sénégal face à la Côte d’Ivoire. Il a par la même occasion interpellé le gouvernement sénégalais afin que des dispositions puissent être prises suite à cet acte mortel.

« Shalom à tous les ivoiriens et à toutes les ivoiriennes. Ce matin, nous nous levons très triste, très blessés, très en colère, parce que nous apprenons qu’hier nuit pendant, nous étions entrain de célébrer la victoire… Qu’un ivoirien a été battu et tué au Sénégal pour une histoire de football. Je ne sais pas si les sénégalais qui l’ont fait ont réfléchi en le faisant, ont peut-être sans réfléchi que leurs supporters sont encore en Côte d’Ivoire, qu’ils ne sont pas rentrés au Sénégal et que la réciprocité peut s’appliquer aujourd’hui et maintenant », a déclaré Camille Makosso avant de poursuivre.

« … Mais, nous ne sommes pas comme ça, nous ne sommes pas des hommes violents, nous ne sommes pas des meurtriers… Sénégal, ce qui s’est passé, on attend votre réponse, on ne va pas réagir. Sinon, on peut descendre à Treichville… Et puis, on peut faire festival plus que vous, nous c’est notre don, allez demander aux ghanéens. Mais, nous avons un Président qui nous a éduqué, nous n’allons jamais rentrer dans cette barbarie parce que la Côte d’Ivoire est un pays civilisé qui lorsqu’on prie Dieu, Allah ou Jésus là, on respecte la valeur de l’être humain. Que Dieu vous bénisse », a-t-il clôturé.

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Yvan Tounssi Ndjock

Passionné de dessin, de voyage et des sciences m’ont permis de m’ouvrir au monde. Je me suis laissé emporter par l'écriture qui est une activité très passionnante et pleine de découvertes extraordinaires.