Accueil > People > Influenceur

Décès de Cabrel Nanjip : S.E. Paul Biya s’apprête-t-il à frapper ?

La nouvelle choquante et tragique du décès de Cabrel Nanjip amènera-t-elle le Président Paul Biya à frapper certains responsables ?

Yvan Styve Guintang Ngoué
🕓 Modifié le
Décès de Cabrel Nanjip : S.E. Paul Biya s'apprête-t-il à frapper ?
Résumé de l'article

👉🏿 Certains lanceurs d’alerte interpelle Paul Biya au sujet de la recrudescence des accidents au niveau de l’axe Douala-Yaoundé

👉🏿 Certaines personnalités politiques accusent la corruption ancrée dans les gènes camerounais

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Il semblerait qu’après la nouvelle du décès de Cabrel Nanjip, le Président Paul Biya s’apprête à frapper certains responsables.
Après la tristesse, la rage. Depuis plusieurs années, de nombreux Camerounais dénoncent les accidents mortels survenus sur l’axe Yaoundé-Douala. Les véhicules de transport en commun et les conducteurs individuels sont également touchés par ces catastrophes.

Depuis l’annonce du décès du comédien et influenceur Cabrel Nanjip, des sanctions contre le ministre des Travaux publics, NGANOU DJOUMESSI Emmanuel, sont réclamées. Le lanceur d’alerte Boris Bertolt affirme que Paul Biya devrait punir tous les responsables de la construction de l’autoroute Yaoundé-Douala.

« Tout le monde est choqué par le décès de Cabrel Nanjip, d’autant plus qu’il s’est produit sur l’autoroute Douala-Yaoundé. L’endroit de notre autoroute. Quand allez-vous arrêter ces voleurs, Monsieur le Président Biya ? Nous en avons assez« , a-t-il déclaré sur sa page Facebook. L’autoroute Douala-Yaoundé, qui devait être achevée en 2018, ne sera probablement pas fonctionnelle avant 2040. C’est ce que l’on découvre dans un reportage de France 24.

Décès de Cabrel Nanjip : S.E. Paul Biya s’apprête-t-il à frapper ?

L’autoroute Douala-Yoaoundé devait être achevée quatre ans avant son lancement en 2014. Cependant, seuls 60 km du tronçon de 196 kilomètres seront achevés d’ici 2021. Le manque de financement a forcé l’arrêt de la construction.

Le gouvernement camerounais n’ayant pas donné d’assurance de remboursement, la banque chinoise, qui finançait 85 % du projet, a suspendu son financement. Cela a entraîné l’arrêt temporaire du chantier. Le dossier du MÉCANISME DE REMBOURSEMENT doit encore être signé par le gouvernement. Selon M. WENG, directeur exécutif de China HighWay Engineering, cela a empêché le paiement aux côtés de l’Exim Bank.

Malgré la budgétisation de leur dû, les résidents locaux dont les propriétés ont été expropriées pour établir ce projet n’ont toujours pas reçu d’indemnisation depuis six ans. Dans ce rapport, ils expriment leur désarroi.

elon l’étude, Patrice AMBA SALLA, ancien ministre des travaux publics, rejette la responsabilité sur la corruption, qui semble s’être enracinée dans la société camerounaise : « Nous vivons dans une nation où la corruption est très répandue. »
Le fait qu’un kilomètre d’autoroute coûte 7 milliards de FCFA à l’État donne aussi des sueurs froides aux Camerounais. En conséquence, l’autoroute est l’une des plus chères d’Afrique.

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News
Guintang Ngoué Yvan Styve

À propos de l'auteur, Yvan Styve Guintang Ngoué

Diplômé d'une licence en sciences politiques, je suis passionné par les métiers de la communication. Un amoureux des mots qui essaie de les manier avec le plus grand respect et toujours un soupçon de sophistication.