Accueil > People > Célébrité

Cybercriminalité : le père de Vano Baby réagit après sa doléance au Président béninois

Le père du rappeur Vano Baby était stupéfait par la demande de ce dernier au Président béninois dans l'affaire de cybercriminalité.

Yvan Tounssi Ndjock
🕓 Modifié le
Cybercriminalité : le père de Vano Baby réagit après sa doléance au Président béninois
Résumé de l'article

👉🏾 Vano Baby adresse un doléance à Patrice Talon en faveur des cybercriminels interpelés par les forces de l’ordre.

👉🏾 Le jeune rappeur est désormais frappé par la colère de ses parents après la publication de sa récente vidéo.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Furieux contre son fils, le père de Vano Baby lui envoie un message poignant suite à son intervention dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité. L’artiste était bien évidemment le tout premier à donner son point de vue sur la traque dirigé par l’OCRC.

D’après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Vano Baby adressait une requête au Président Patrice Talon au profit des cybercriminels mis aux arrêts. Une sortie à laquelle le géniteur du rappeur béninois n’a pas du tout adhéré. En effet, il a littéralement traité Vano de salaud après que celui-ci ait voulu apporter sa modeste contribution au devenir des incarcérés.

« Salaud… » : message du père de Vano Baby dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité

Cybercriminalité : le père de Vano Baby réagit après sa doléance au Président béninois
Facebook / VANO_BABY_Officiel

Selon Vano Baby le taux de cybercriminalité serait élevé à cause de la montée puissance du chômage poussant ainsi les jeunes à se lancer dans l’escroquerie cybernétique. Cependant, cette prise de parti du musicien a fait les choux gras de la presse attirant de ce fait l’attention de ses parents et en particulier son père. Dans le but de mettre fin aux polémiques, Vano Baby a sorti il y a deux semaines le single Mahou Si dans lequel il dévoile le ressenti de ses géniteurs.

« Ma mère m’a appelé en pleurs, mon fils, qu’as-tu fait encore ? Ton nom est dans tous les journaux, si tu me tues, tu auras peut-être la paix ? Mon père m’a laissé une centaine d’appel en absence. C’est normal, il a peur. Je décroche, et il dit : salaud, qu’est-ce que t’as fait », a confié le rappeur. D’après Vano Baby tout ceci partait d’une bonne action même s’il admet avoir légèrement dépassé les bornes.

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Yvan Tounssi Ndjock

Passionné de dessin, de voyage et des sciences m’ont permis de m’ouvrir au monde. Je me suis laissé emporter par l'écriture qui est une activité très passionnante et pleine de découvertes extraordinaires.