Accueil > Good Life

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées

L'AIDF est l'association internationale des douaniers francophones. Tous les ans, elle donne le sourire à des milliers d'enfants démunis dans le monde à travers des dons qui améliorent leurs conditions de vie.

Léonel Balla
🕓 Modifié le
AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées
Résumé de l'article

👉🏿 L’AIDF est l’Association internationale des douaniers francophones.

👉🏿 Elle œuvre pour le bien être des orphelins et des personnes démunies.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Pour certains, le simple fait d’évoquer le mot « douane » fait directement penser à la corruption. Les douaniers sont souvent présentés comme des personnes très huppées mais égoïstes, et qui acquièrent leurs richesses de façon illégale.

Évidemment, ce point de vue a toujours été balayé d’un revers de la main par tous les douaniers, précisément ceux d’expression francophone. Soucieux de redorer leur image, ces derniers se sont rassemblés autour de l’AIDF ; entendez, l’Association internationale des douaniers francophones du monde. Objectif, se mettre au service des personnes démunies, notamment les orphelins à travers des dons devant contribuer à leur bien être social.

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées

La source de financement de l’AIDF

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées

L’AIDF compte plus de 1500 membres, répartis dans 31 pays du monde. Les ressources de l’association proviennent essentiellement des contributions de ses adhérents. Ces derniers ne sont pas que douaniers retraités ou en activité. L‘AIDF compte également des sympathisants, souvent des entreprises, organisations internationales ou des particuliers qui apprécient l’énorme travail que l’association abat sur le plan social.

Ces contributions varient en fonction des statuts. Ainsi, s’il est réclamé la somme de 20 ou 35 euros à ceux encore en activité, retraités, ou sympathisant, les entreprises et autres structures quant à elles se déploient en centaines d’euros.

Le but ici est de permettre à toutes les parties de contribuer non seulement à la hauteur de leurs moyens, mais aussi à celle de leur engagement pour le bien être des personnes démunies. Par ailleurs, l’AIDF reçoit également des dons, venant des structures n’étant ni membres, ni sympathisantes.

Aussi, il arrive très souvent que l’association prenne d’autres initiatives lucratives, en vue de collecter des fonds pour venir en aide aux couches défavorisées. Il s’agit par exemple de faire signer des maillots de football par les grandes stars et de les revendre aux enchères.

Toujours destinés aux orphelins, l’AIDF participe également à des collectes de dons en matériel. Il s’agit notamment des médicaments, du matériel médical, des livres et du matériel sportif pour une deuxième vie.

Des collectes similaires sont aussi organisées en cas de décès tragique d’un membre de l’association.

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées
Signature du maillot par l’international Alexandre Song en présence des membres de l’AIDF Cameroun

Mode de fonctionnement de l’AIDF

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées

Les fonds et les biens collectés par l’AIDF sont redistribués en fonction de la demande. Concrètement, il est question de les répartir compte tenu des besoins enregistrés dans les pays membres.

Les premiers destinataires sont les orphelinats. « Nous leur donnons des biens en nature, de l’argent et parfois même nous faisons la cuisine pour eux lorsque nous allons les voir » nous a confié une membre de l’association, basée au Cameroun.

Aujourd’hui, ce sont des centaines de milliers d’enfants dans le monde qui ont déjà reçu une visite de l’AIDF. Les orphelinats sont choisis au hasard dans tous les coins et recoins. Ainsi, il est possible que tous les enfants démunis et nécessiteux dans le monde, soient un de ces jours touchés par l’association.

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées

Ce que gagne l’AIDF en retour

AIDF : Lorsque la douane se met au service des couches défavorisées
L’international Aurélien Chedjou en soutien auprès de l’AIDF Cameroun

Pour ce qui est de son œuvre sociale, l’AIDF se veut caritative. Son principal objectif dans ce cadre est d’aider les enfants en difficulté à retrouver le sourire.

Les membres de l’association veulent partager « le peu qu’ils ont » nous a confié une membre, pour ainsi redorer l’image du corps de la douane, souvent critiquée dans le monde.

Tout bien considéré, s’il est reconnu à plusieurs structures le mérite de venir en aide aux personnes à fond de cale, l’AIDF occupe également une place de choix dans ce wagon.

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News
Léonel Balla

À propos de l'auteur, Léonel Balla

Je suis Journaliste polyvalent de nationalité camerounaise. Passionné d'écriture et de lecture, je traite généralement des sujets d'actualité portant sur l'économie et la politique. Je m'intéresse également aux faits divers et à l'actualité people.