Accueil > People > Célébrité

Affaire Diddy : Lucian Grainge accusé de complicité dans le procès pour trafic sexuel

Suite à l'enquête ouverte contre Diddy pour abus et trafic sexuel, le PDG de Universal Music Group, Lucian Grainge est accusé d'être le complice du rappeur.

Yvan Tounssi Ndjock
🕓 Modifié le
Affaire Diddy : Lucian Grainge accusé de complicité dans le procès pour trafic sexuel
Résumé de l'article

👉🏾 Diddy est en plein procès pour trafic sexuel.

👉🏾 Lucian Grainge serait très certainement l’un de ses complices.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Sean Combs continue d’être au cœur des polémiques. Alors que sa maison a été perquisitionnée par les fédéraux, un nouvel élément s’ajoute à son dossier. En effet, le PDG de la maison de production Universal Music Group, Lucian Grainge serait à priori un des complices de Diddy.

En d’autres termes, il est accusé par la justice d’avoir soutenu le producteur dans le cadre du trafic sexuel dont il fait l’objet d’une « chasse aux sorcières » comme l’a déclaré l’un de ses avocats.

Trafic sexuel : Lucian Grainge désigné comme complice de Diddy

Alors qu’un procès pour trafic sexuel a été lancé contre Diddy, un de ses collaborateurs y est également impliqué. En effet, l’homme le plus puissant de l’industrie musicale Luciane Griange est accusé d’avoir incité et soutenu le rappeur à diriger un vaste réseau de trafic sexuel.

« Lucian Charles Grainge, Ethiopia Habtemariam, Motown Records, Love Records et Universal Music Group ont dissimulé la livraison de vastes sommes (probablement des millions de dollars) à M. Combs et à ses associés. Afin de tirer profit de l’entreprise de trafic sexuel de Combs, les défendeurs Lucian Charles Grainge, Ethiopia Habtemariam, Motown Records, Love Records et Universal Music Group ont délibérément omis de déposer en temps voulu les déclarations fiscales requises concernant le financement de ces parties de trafic sexuel auprès du gouvernement fédéral, parce que cela aurait compromis leur capacité à tirer profit de l’entreprise de trafic sexuel » ;

« La dissimulation des transactions en espèces par les défendeurs Lucian Charles Grainge, Ethiopia Habtemariam, Motown Records, Love Records et Universal Music Group lui a permis de bénéficier d’avantages financiers grâce à la poursuite de l’entreprise de trafic sexuel de Combs », a-t-il été déclaré au procès. Les carottes semblent être cuites pour Diddy.

On en parle 👇

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Yvan Tounssi Ndjock

Passionné de dessin, de voyage et des sciences m’ont permis de m’ouvrir au monde. Je me suis laissé emporter par l'écriture qui est une activité très passionnante et pleine de découvertes extraordinaires.