Accueil > People > Célébrité

Lady Ponce reçoit les hommages de l’adjointe au maire de la ville de Nice

L’artiste camerounaise Lady Ponce passe une année glorieuse malgré les efforts de ses détracteurs. La jeune femme vient de recevoir les hommages du maire avec tous les honneurs.

Agnès Edimo
🕓 Modifié le
Lady Ponce reçoit les hommages de l’adjointe au maire de la ville de Nice
Résumé de l'article

👉🏿 Lady Ponce a déposé ses valises dans la ville de Nice ce 25 mars.

👉🏿 La jeune dame a reçu les hommages de l’adjointe au maire de la ville pour la valorisation de sa culture.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Si Lady Ponce n’est pas complimentée par Bebi Philip pour ses atouts majeurs, elle est gratifiée par l’adjointe au maire de Nice. La jeune femme n’a jamais caché son combat contre le tribalisme dans son pays. Un fléau qui sévit dans un pays constitué de plusieurs cultures et tribus.

Malgré son désordre émotionnel étalé sur la place public, Lady ponce garde les pieds sur terre pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée. Justement, c’est dans un élan de reconnaissance que l’adjointe au maire de la ville a adjugé Lady Ponce pour son noble combat.

“Ma joie dans cette vidéo… ” : Lady Ponce émue !

En tant qu‘artiste dévoué pour sa culture, Lady Ponce a tout pour représenter la culture Africaine à l’étranger. Sa musique transcende les frontières pour la hisser dans les hautes sphères de la musique africaine. Précisément, ce vendredi 24 mars où la titulaire du titre “Ella” a été reçue par l’adjointe au maire de la ville de Nice.

Madame Maty Diouf, chargée du Droit des femmes, de la parité, de la Lutte contre les Discriminations et à la Francophonie. Un accueil chaleureux productif, puisque Lady Ponce reçut des mains de l’adjointe un tas de présents. L’artiste Bikutsi a remercié son public dans un post Facebook, où elle a partagé un message émouvant et plein de sens.

« Je représente la culture camerounaise et non la culture d’une tribu. », a-t-elle déclaré, très émue. “ Merci à tous les Camerounais qui comprennent que réfléchir en termes de tribu est dangereux pour le vivre ensemble et le développement de notre très cher et beau pays, le Cameroun”, a terminé Lady Ponce. S’il y a une chose qu’on ne peut enlever à Lady Ponce, c’est son travail bien fait et sa musique enchanteresse.

On en parle 👇

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Agnès Edimo

Amoureuse de la lecture et de voyages, je me suis découverte une véritable passion pour la rédaction Web après des études de Science Politiques.