Accueil > People > Célébrité

« Je devais mourir à 40 ans », James Ikechukwu Esomugha fait d’incroyables révélations

Alors qu'il était de passage dans les locaux de Naija TV, le milliardaire nigérian James Ikechukwu Esomugha a fait des révélations sur sa carrière d'acteur.

Yvan Tounssi Ndjock
🕓 Modifié le
« Je devais mourir à 40 ans », James Ikechukwu Esomugha fait d'incroyables révélations
Résumé de l'article

👉🏾 James Ikechukwu Esomugha se confie sur le drame qui a failli frapper sa famille après son succès au cinéma.

👉🏾 L’acteur nigérian donne un conseil aux jeunes africains.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Il semblerait que l’univers du cinéma nigérian soit constitué d’esprits malveillants prêt à s’en prendre aux plus faibles dans le but d’en faire des marionnettes. Parmi ces nombreuses victimes des pratiques occultes figure l’un des plus grands acteurs du Nigéria. En effet, il s’agit de James Ikechukwu Esomugha qui a récemment fait d’étranges révélations. Durant son passage dans Naija TV, l’acteur et puissant homme d’affaires s’est confié sur les différentes propositions mystiques auquel il a dû faire face tout au long de sa carrière.

Ces révélations choquantes de James Ikechukwu Esomugha

Au cours de son entretien, James Ikechukwu Esomugha a fait des révélations sur plusieurs aspects de vie. Notamment sa carrière en tant qu’acteur. Selon lui, il a été victime d’une machination visant à offrir sa mère en sacrifice en guise de remerciements pour sa célébrité et sa richesse.

« J’ai eu un parcours incroyable dans le cinéma, j’ai rencontré des anges et des diables. Malheureusement pour moi, ces diables étaient plus gentils , ils m’ont promis une richesse en argent et célébrité incroyable. J’ai validé sans savoir ce qui se cachait derrière. Tout se passait tellement bien jusqu’au jour où ils m’ont demandé de venir avec une photo de ma mère Ngozi Gladys Okelue. Je leur ai demandé ce qu’ils veulent faire avec la photo de ma mère, ils m’ont répondu que ma mère était le merci de cette richesse et célébrité que j’ai eu grâce à eux », a-t-il confié.

« J’ai très vite compris et j’ai dit non ! Je n’ai jamais dit que je sacrifierais ma mère pour de la gloire… Ils m’ont dit soit c’est elle soit c’est moi et ensuite ils m’ont donné deux semaines pour réfléchir et que si je ne change pas d’avis, je vais mourir à 40 ans. En ce moment j’avais 39 ans », a-t-il ajouté. 

James Ikechukwu envoie un message à la jeunesse

Alors qu’il croyait que tout espoir était perdu, James Ikechukwu Esomugha confie qu’il a pu compter sur l’aide de sa famille pour sortir de ce gouffre. Ainsi a-t-il tenu à donner un conseil aux jeunes qui souhaiteraient prospérer en ayant recours à la facilité.

« J’ai pris mon courage en main et je suis allé voir ma femme Dana, je lui ai expliqué vu que je suis entré dans cette secte inconsciemment à cause de la mauvaise compagnie. Elle m’a donné des conseils et ensuite elle m’a demandé d’aller en parler à mon père qui était ancien d’église Yoruba […] Aujourd’hui, je suis à 46 ans, je continue à donner du sourire à mes fans c’est parce que Dieu est grand, il a vaincu Satan »

« Merci à maman pour les prières, merci à mon papa, merci à ma femme, merci aux pasteurs qui m’ont sorti de là. Mon conseil à la jeunesse est le suivant : priez beaucoup, travailler sans tricherie, évitez la mauvaise compagnie », a conclu James Ikechukwu Esomugha durant ses instants de révélations. 

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Yvan Tounssi Ndjock

Passionné de dessin, de voyage et des sciences m’ont permis de m’ouvrir au monde. Je me suis laissé emporter par l'écriture qui est une activité très passionnante et pleine de découvertes extraordinaires.