Accueil > People > Célébrité

Gims accuse Dawala d’avoir escroqué le groupe Sexion d’Assaut

L’artiste Gims a fait beaucoup de révélations sur ses rapport avec l’ancien groupe Sexion d’Assaut et Dawala a été accusé d’escroquerie. On vous explique tout !

Agnès Edimo
🕓 Modifié le
Maître Gims accuse Dawala d’avoir escroqué le groupe Sexion d'Assaut
Résumé de l'article

👉🏿 Gims a été invité dans l’émission « Oui Hustler » et il n’a pas été tendre dans ses propos.

👉🏿 Justement, le chanteur a fait des révélations sur la séparation du groupe Sexion d’Assaut et le nom du coupable a même été cité.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Il se pourrait qu’entre Dawala et Gims, le courant ne passe plus depuis que le groupe Sexion d’assaut s’est disloqué. L’artiste congolais a été interviewé il y a quelques jours dans l’émission “Oui Hustle” diffusée sur Youtube. Gims a surtout passé 97 minutes à répondre aux questions du présentateur, curieux de tout savoir sur le chanteur.

De nombreux sujets ont fait l’objet du programme, notamment sa jeunesse dans les rues de paris, les relations qu’il entretient avec son frère Dadju, la rupture de son père et sa mère et bien évidemment les rapports entre les membres du groupe Sexion d’Assaut. C’est dans cette pléthores de questions que Gims a parlé des rapport que le groupe entretenait avec Dawala.

Gims proteste contre Dawala

Gims accuse Dawala d’avoir escroqué le groupe Sexion d'Assaut
Youtube @ouihustle

Lorsque le groupe faisait le buzz et agitait les foules, personne n’était capable de réaliser la souffrance que les membres du groupe ont essuyée. Gims a donné un aperçu de ce qu’ils ont vécu en incriminant Dawala pour les déboires financiers que le groupe subissait. Le rappeur percevait pour chaque spectacle et concert 250 € qu’il devait aller chercher à des kilomètres de sa ville natale.

Pour arrondir ses fins de mois, Gims a “tourner et en fait des show cases”. Une révélation difficile à croire lorsqu’on observe tout le succès que le groupe Sexion d’assaut a rencontré avant la séparation. Justement, cette séparation vient d’un seul l’homme : Dawala, le manageur qui n’a vu en ce groupe que “l’aspect du business” au détriment des rapports humains.

L’interprète du titre à succès “J’me tire” dit en avoir eu marre d’être le jambon et a dû « manifester » pour que son problème arrive en justice. Une action que ses collègues n’ont pas du tout appréciée puisque, dit-il : « Dawala a jeté un poison, donc j’étais vu comme le mouton noir, donc j’ai dû partir, me forger et monter mon équipe. Je n’ai pas eu le choix”. Gims révèle que Dawala est la cause de tous les problèmes dans le groupe et décrit ses rapport avec le manageur : “Comme les États-Unis, l’Ukraine et la Chine, à tout moment ça peut tirer”. À présent, tout est clair. On attend le clash de Booba sur la question.

On en parle 👇

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Agnès Edimo

Amoureuse de la lecture et de voyages, je me suis découverte une véritable passion pour la rédaction Web après des études de Science Politiques.