Accueil > People > Influenceur

CAN 2023 : Ngando Picket s’exprime sur son voyage en direction de la Côte d’Ivoire

Séjournant actuellemnt sur le territoire ivoirien pour vivre en direct la ferveur de la CAN 2023, Ngando Picket est revenu sur son incroyable voyage pour la Côte d'Ivoire.

Yvan Tounssi Ndjock
🕓 Modifié le
CAN 2023 : Ngando Picket s'exprime sur son voyage en direction de la Côte d'Ivoire
Résumé de l'article

👉🏾 Ngando Picket a fait de déplacement pour la Côte d’Ivoire afin d’assister à la CAN 2023.

👉🏾 Il est revenu sur les circonstances de son voyage.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Plus de peur que de mal ! La mascotte nationale du Cameroun peut enfin prendre part à la CAN 2023. En effet, Ngando Picket a déposé ses valises en Côte d’Ivoire il y a peu. Dans une récente sortie, le supporteur numéro un des Lions Indomptables du Cameroun s’est confié sur son voyage au pays du footballeur international Serey Dié.

Pour rappel, Ngando Picket a suscité l’admiration de la toile. Et pour cause, il avait fait post dans lequel il sollicitait l’aide des institutions camerounaises afin de prendre part à la Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire. N’ayant pas eu de retour immédiat, ce dernier s’est lancé dans une aventure extraordinaire.

Ngando Picket revient sur péripéties de son voyage pour la Côte d’Ivoire

Alors l’influenceuse Mayole Francine se fait combattre par les ivoiriens sur les réseaux sociaux, Ngando Picket quant à lui s’est livré lors d’une séance de confession. En effet, la mascotte des Lions Indomptables est revenue sur les circonstances de son voyage en Côte d’Ivoire. Après avoir rejoint le pays des Éléphants en roadtrip, il a révélé qu’il ne s’agit que d’un mal entendu.

Selon Ngando Picket, il n’aurait pas respecté le programme communiqué par la Fecafoot. Plus loin, il a souligné qu’il n’a aucun différend avec le président, Samuel Eto’o comme se le disaient bon nombre de personnes sur les réseaux sociaux.

« Il y a eu un malentendu, je n’ai pas vraiment suivi le programme. Il se pourrait qu’on m’ait demandé d’attendre du 10 au 11 janvier, mais moi, j’ai précipité mon départ, je croyais qu’on m’avait oublié. C’est quand je suis arrivé ici qu’on m’explique tout. Déjà, je suis avec la Fecafoot Officiel et il n’y a pas de problème… Samuel Eto’o c’est mon fils, c’est moi qui ai mal pris la chose. Nous sommes pris en charge par la Fecafoot », a-t-il confié depuis la Côte d’Ivoire

Restez à l'affut
Suivez-nous sur Google News

À propos de l'auteur, Yvan Tounssi Ndjock

Passionné de dessin, de voyage et des sciences m’ont permis de m’ouvrir au monde. Je me suis laissé emporter par l'écriture qui est une activité très passionnante et pleine de découvertes extraordinaires.